Qu’est-ce que le management intergénérationnel ?

Avec l’arrivée de la génération du millénaire (née dans les années 2000) sur le marché du travail, la nature du management évolue. Nous parlons de gestion intergénérationnelle, car il est impossible de travailler et de gérer une génération comme celle-ci sans gérer les autres générations.

Mais qu’est-ce que c’est en termes concrets ? Quels sont les défis liés au partage des connaissances ? Comment mettre en place cette nouvelle organisation au sein de l’entreprise ?

Lire également : Quel sont vos point fort ?

Le monde des affaires face aux générations

A lire en complément : Comment attirer des collaborateurs ?

Aujourd’hui, la tendance de la direction d’entreprise est de créer des relations sur mesure, de personnaliser les relations. Désormais, le manager doit s’adapter de plus en plus à chaque membre de son équipe, pour prendre en compte ses attentes afin que chacun donne le meilleur de lui-même.

Avec la gestion intergénérationnelle, la perception du monde du travail et de notre environnement en général s’avère différente. Concrètement, un Un employé de 25 ans qui arrive dans une entreprise doit côtoyer un « senior » de 60 ans (ou un baby-boomer selon l’expression appropriée) de son équipe.

Les deux devront faire équipe, apprendre les uns des autres , apporter quelque chose d’innovant et un regard neuf sur le travail.

Bien que beaucoup craignent ce mélange entre les générations, il doit au contraire être perçu comme une opportunité.

Il faut quand même savoir comment gérer cette nouvelle façon de gérer !

Les défis de la gestion intergénérationnelle

La gestion intergénérationnelle répond principalement à 3 problématiques de l’environnement commercial :

  • Le transfert de compétences et de connaissances ;

  • La cohésion de l’équipe ;

  • L’intégration des générations Y et Z (The Millennials).

Le transfert de

compétences

Pour la gestion intergénérationnelle, le savoir-faire, mais aussi les compétences sont des entités essentielles. Il est donc important de savoir comment organiser et faciliter ce transfert de connaissances entre les nouveaux arrivants dans l’entreprise et ceux qui s’apprêtent à la quitter dans les années à venir. Cette attention portée au suivi et au transfert de connaissances est très importante pour la pérennité de l’entreprise.

Cohésion d’équipe

L’équilibre d’une équipe au sein d’une entreprise est toujours fragile.

Et lorsque des générations viennent se côtoyer dans le cadre d’une mission à long terme ou d’une collaboration durable, il est plus qu’essentiel de s’assurer que l’accord est correct et que le travail conjoint de l’équipe se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Dans le même temps, il faut garder à l’esprit que le mélange de toutes ces intelligences, de tous ces savoir-faire et de ces compétences constitue un atout considérable pour tous et pour le collectif aussi.

L’intégration des dernières générations

Les générations Y (nées au cours des 15 dernières années du XXe siècle) et Z (celles nées dans les 10 premières années du XXIe siècle) comprennent plus rapidement et plus facilement l’intégration du monde et des codes d’entreprise. Cela ne signifie pas qu’ils les acceptent quotidiennement.

Hyperconnectées, ces générations — en particulier les milléniaux — ont un réel besoin de reconnaître et de trouver un sens à ce qu’elles font. Leur bonne intégration dépend en particulier de l’accueil qui leur est réservé, en particulier de la part des autres générations.

Conseils pour favoriser la gestion intergénérationnelle

Oublier les préjugés

Dans le monde de l’entreprise, comme dans n’importe quel environnement, les préjugés sont difficiles.

Pour réussir à mettre en œuvre une politique de gestion intergénérationnelle, il faut il est essentiel de ne plus tenir compte de ce qu’on vous a toujours dit sur les générations.

Les préjugés concernant les générations sont les suivants :

  • La génération des baby-boomers  : En ce qui concerne les personnes nées entre 1945 et 1960, ce sont des personnes qui ont un vrai sens du travail et pour lesquelles le devoir est essentiel. Réussir dans sa profession et faire carrière est souvent une priorité ;

  • Génération X  : cette génération de personnes nées entre 1961 et 1979 est la génération à l’avoir. Elle trouve généralement ses repères dans une certaine reconnaissance sociale, à savoir obtenir un métier intéressant et gagnant, avoir un statut important, posséder un bien immobilier, fonder une famille, etc.

  • Génération Y (personnes nées entre 1980 et 1995) : ces personnes font passer l’accomplissement personnel avant tout. Ils veulent profiter de la vie et le travail doit être passionnant. Connecté — il est né avec le l’arrivée d’Internet — il faut que l’entreprise aille aussi vite que sa compréhension du monde ;

  • Génération Z ou Millennials  : Ceux qui sont nés entre 1995 et les années 2010 parlent d’une génération hyperconnectée qui a peu confiance dans les institutions. Ultra-connecté, il a besoin que le monde des affaires aille vite, qu’il s’adapte constamment et qu’il leur donne un sens particulier à ce qu’ils font. La notion d’éco-citoyenneté est également très importante.

Même si ces préjugés sont fondés sur la vérité, il n’est pas nécessaire de généraliser.

Jetez un coup d’œil sans critique, sans jugement. Aucune génération n’est meilleure ou pire qu’une autre. Chacun a ses caractéristiques, ses forces, ses connaissances.

équipes de mixage

Les équipes qui se révèlent les plus performantes ne sont pas celles où l’on trouve les meilleurs individus. Mais ceux qui rassemblent des personnes différentes, avec un avec une perspective différente et qui savent travailler ensemble dans des conditions de travail optimales.

Sortez des sentiers battus, pensez « hors des sentiers battus » comme le disent les Anglo-Saxons !

L’originalité et la pluralité des solutions vous surprendront et vous enrichiront.

Créez des espaces d’échange entre les générations

Ce sont des espaces où chacun peut s’exprimer librement sur les visions du monde, sur celles de l’entreprise, un lieu où l’on peut donner son avis en toute sérénité sur une expérience.

Tant qu’il y a respect pour la différence , tout peut être dit. Il suffit de fixer quelques règles de conduite.

La gestion intergénérationnelle est un véritable défi pour l’évolution de l’entreprise d’aujourd’hui et de demain.

Faire travailler des personnes de tous âges et qui n’ont pas forcément envie de collaborer est un art qu’un responsable de la qualité doit maîtriser.

A fewsources:

  • http://www.omig.fr/blog/
  • https://www.focusrh.com/tribunes/le-management-intergenerationnel-par-ebacha-c-labbe-et-g-cappoen-31626.html
  • https://www.lesechos-etudes.fr/etudes/management/management-intergenerationnel/

ARTICLES LIÉS