Comment organiser un bilan de santé en entreprise : guide pratique

deux personnes en entreprise

Le bilan de santé en entreprise est de plus en plus courant, et pour cause : il permet de détecter précocement les éventuels problèmes de santé des salariés, d’améliorer leur qualité de vie au travail et de réduire les coûts liés à l’absentéisme et à la perte de productivité.

Mais comment s’y prendre pour organiser un bilan de santé en entreprise ?

A voir aussi : Entreprises : quel est l’intérêt d’opter pour la PLV ?

Dans cet article, nous vous proposons un guide pratique en trois étapes.

Définir les objectifs et le périmètre du bilan de santé

Avant de vous lancer dans l’organisation d’un bilan de santé en entreprise, il est essentiel de définir clairement les objectifs que vous souhaitez atteindre et le périmètre de l’opération.

Lire également : Optimisez la formation en entreprise avec les outils numériques adaptés

Les objectifs peuvent être multiples : il peut s’agir de détecter les facteurs de risque professionnels (comme le bruit, les vibrations ou les produits chimiques), d’évaluer l’état de santé général des salariés (en mesurant par exemple leur tension artérielle, leur indice de masse corporelle ou leur taux de cholestérol), ou encore de sensibiliser les collaborateurs aux bonnes pratiques en matière de santé et de sécurité au travail.

Le périmètre du bilan de santé dépendra quant à lui de la taille de votre entreprise et de vos moyens humains et financiers. Vous pouvez par exemple choisir de ne cibler que certains services ou certaines catégories de salariés (les travailleurs de nuit, les femmes enceintes, etc.), ou bien de proposer un bilan de santé complet à l’ensemble de vos collaborateurs.

Pour évaluer les besoins de votre entreprise, vous pouvez :

  • Examiner les données sur l’absentéisme et la productivité de votre entreprise
  • Recueillir les commentaires et les suggestions des employés sur leur santé et leur bien-être
  • Consulter les experts en santé au travail pour obtenir des conseils et des recommandations

Une fois que vous avez identifié les besoins de votre entreprise, vous pouvez définir les objectifs de votre bilan de santé. Par exemple, vous pouvez vous fixer comme objectif de réduire l’absentéisme de 10 % ou d’améliorer la productivité de 5 %.

Choisir les prestataires et les outils adaptés

Une fois que vous avez défini les objectifs et le périmètre de votre bilan de santé en entreprise, il est temps de passer à la phase opérationnelle en choisissant les prestataires et les outils adaptés.

Pour réaliser les examens médicaux et les tests de dépistage, vous pouvez faire appel à des médecins du travail, des infirmiers ou des spécialistes (comme des cardiologues ou des dermatologues) en fonction des besoins identifiés. Il est important de veiller à ce que ces professionnels de santé soient formés et habilités à pratiquer les examens et les tests en question.

En ce qui concerne les outils, vous aurez peut-être besoin de matériel médical (comme des tensiomètres, des stéthoscopes ou des lecteurs de glycémie), de logiciels de gestion des données de santé ou de supports de communication et de sensibilisation (comme des affiches, des brochures ou des vidéos). N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre service de santé au travail ou de votre médecin traitant pour savoir ce dont vous aurez besoin.

Mettre en place le bilan de santé et en assurer le suivi

La dernière étape de l’organisation d’un bilan de santé en entreprise consiste à mettre en place l’opération et à en assurer le suivi.

Pour cela, vous devrez tout d’abord planifier les rendez-vous avec les prestataires de santé et les salariés concernés, en veillant à ce que les horaires proposés soient compatibles avec les contraintes professionnelles de chacun.

Vous devrez également prévoir un espace dédié aux examens et aux tests, en respectant les normes d’hygiène et de sécurité en vigueur.

Une fois le bilan de santé mis en place, il est important d’en assurer le suivi en collectant et en analysant les données de santé recueillies, en communiquant les résultats aux salariés concernés et en mettant en place des actions de prévention et de suivi adaptées.

Il peut par exemple s’agir de proposer des séances de sophrologie ou de yoga pour les salariés souffrant de stress, de mettre en place des aménagements de poste pour les travailleurs souffrant de troubles musculo-squelettiques, ou encore de proposer des bilans de santé réguliers pour les salariés présentant des facteurs de risque particuliers.

Enfin, n’oubliez pas de communiquer sur les résultats et les actions mises en place à l’ensemble de vos collaborateurs, afin de les sensibiliser aux enjeux de la santé au travail et de les inciter à adopter les bonnes pratiques.

En suivant ces trois étapes, vous devriez être en mesure d’organiser un bilan de santé en entreprise efficace et adapté à vos besoins et à ceux de vos salariés.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels de santé et à vous renseigner sur les dispositifs d’aide et de financement dont vous pouvez bénéficier.

ARTICLES LIÉS