Recrutement en alternance : quelles sont les aides possibles pour les entreprises ?

Actuellement, les entreprises rencontrent des difficultés concernant le recrutement. C’est pourquoi elles font appel à la technologie pour les aider à développer leurs activités. Plusieurs formes d’aide sont à leur disposition pour les accompagner dans le secteur d’activité.

Le contrat en alternance, c’est quoi ?

Le contrat en alternance est un contrat de travail comportant une formation diplômante et qualifiante. Il s’adresse généralement aux jeunes âgés de moins de 30 ans, nouveaux dans le cadre professionnel. Le contrat en alternance se présente sous deux formes : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

A découvrir également : Pourquoi faire appel à un cabinet de chasseur de têtes ?

Pour obtenir rapidement un contrat en alternance, le groupe Hellowork offre un appui efficace dans les recherches de formation ou d’emploi. Il possède un vaste réseau de sites aidant les candidats et les recruteurs à réaliser leurs recherches par région. Ces sites peuvent les aider à trouver la formation qui convient aux compétences des candidats et aux demandes des entreprises. Parmi eux, il y a : le ParisJob, RégionsJob, Cadréo, JobiJoba, Aladom et Je Me Propose.

A lire en complément : Concevoir un plan de communication fiable et pertinent pour les RH

Quelles sont les aides pour les entreprises ?

Les entreprises peuvent solliciter de nombreux types d’aides concernant le recrutement. Ces assistances permettent de mettre en relation les candidats et les entreprises qui lancent des recrutements.

Le plan de relance de l’apprentissage

Cette forme d’aide est une technique proposée par le Gouvernement afin d’aider les apprentis qui préparent un diplôme jusqu’au niveau licence professionnelle. Il s’agit d’appuyer la reprise des activités et d’inciter les entreprises à recruter en alternance malgré la situation actuelle. Cette aide concerne tous types de sociétés voulant faire une embauche en alternance.

L’aide unique à l’apprentissage

C’est un dispositif simplifié pour les organisations avec un effectif salarié de moins de 250. L’État est celui qui accorde l’aide unique à l’apprentissage pour ces organisations qui recrutent en contrat d’apprentissage. Ils doivent obligatoirement être en préparation un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur au Baccalauréat.

La remise de la créance Bonus Alternants

Elle touche les sociétés à 250 salariés et plus qui ne disposent pas de l’aide unique à l’apprentissage, mais sont assujetties à la taxe d’apprentissage. Elles peuvent recevoir la remise de la créance Bonus Alternants appliqués au montant de cette taxe. Cependant, les entreprises doivent remplir une condition qui nécessite l’emploi de 5 % de jeunes apprentis.

La diminution des cotisations patronales

Désormais limitée à 79 % du SMIC, cette aide favorise les salariés apprentis en bénéficiant d’une exonération des cotisations salariales dans le privé. Elle est à présent appelée la réduction générale des cotisations patronales. Ce genre d’aide a déjà existé, mais il permettait aux employés de profiter d’une déduction des cotisations patronales pour les contrats d’apprentissage. Cependant, il a été remplacé en 2019 par cette nouvelle forme d’aide.

L’embauche d’une personne handicapée en contrat d’apprentissage

Cette aide concerne toutes les sociétés qui recrutent des personnes handicapées en contrat d’apprentissage, qu’elles soient privées ou publiques. Pour l’entreprise privée, l’Agefiph verse une aide spéciale lors du recrutement de l’apprenti reconnu comme travailleur handicapé. Cependant le contrat doit durer au moins 6 mois dont une durée de 24 heures par semaine.

Quant à l’employeur public, c’est le FIPHFP qui s’occupe d’assigner l’aide pour contribuer à l’insertion de personnes handicapées.

Le recrutement des candidats en contrat de professionnalisation

Cette forme d’aide se répartit en deux : pour les entreprises recrutant des individus âgés de 26 ans et plus, et les 45 ans et plus. La première est soutenue par l’aide forfaitaire de Pôle et la deuxième par l’État. Les aides ont un plafond de 2000 € pour les deux si leur recrutement touche les personnes ayant ces âges.

Comment intégrer une formation en alternance ?

Avant d’intégrer une formation en alternance, il faut réviser quelques détails de votre vie professionnelle.

  • Déterminez le secteur auquel vous souhaitez vous intégrer
  • Indiquez la formation de votre choix
  • Trouvez votre école ou votre entreprise

Effectuer ces étapes est très important puisqu’elles vont définir dans quelle formation vous pouvez intégrer. En tout cas, s’inscrire dans une formation en alternance n’est pas une tâche facile, car vous devez trouver une entreprise qui offre ce type de formation. Il faut également convaincre un employeur de vous accorder un contrat de travail.

Quels outils utiliser pour aider les candidats et les recruteurs ?

Il existe un certain nombre d’outils performants aidant les candidats et les recruteurs dans les recrutements en alternance. Hellowork dispose d’outils efficaces pour les chercheurs d’emploi et les recruteurs. Ils sont dédiés au recrutement et à la formation dont le SmartForum, le HelloCV et le TalentDetection. Le SmartForum est un programme qui consiste à associer les candidats et les recruteurs au niveau des collectivités, des institutions, des agences, des grandes écoles et aussi les organismes de formations. Pour le HelloCV, il aide les chercheurs de travail à créer un CV de qualité. Et le TalentDetection est un logiciel permettant d’améliorer le processus de recrutement.

ARTICLES LIÉS